... ça ne me concerne pas directement, rassurez vous! Mais comme tous les mois, j'ai lu mon Cosmo en long en large et en travers, et je suis tombée sur cette lettre d'Anne Sophie et son chagrin d'amour.

chagrin_d_amour

Et quand j'ai lu cette lettre, je suis retombée quelques années en arrière. Rien que de m'en rappeler, il y a toujours cette petite douleur pas aussi intense bien sûr mais quand on y pense, y a cette micro-douleur qui nous rappelle à quel point on a pu souffrir.
Le premier grand amour dans lequel o y a mis tous nos espoirs, avec lequel on a vécu comme des adultes et avec qui on découvre des sentiments si intenses et inconnus jusque là.
Et puis un beau jour, l'autre part on ne s'est pas toujours pourquoi, ni comment mais il le fait... Là on se sent si faible, si fragile, on a pu que nos yeux pour pleurer et notre petit coeur vient se de briser en mille voir en million de petits morceaux. On pleure, on ne fai que ça, ça peu nous prendre d'un seul coup, on n'a plus d'appétit et ça peut durer des semaines.
Heureusement, nos copines sont là, on pleure dans leurs bras, elles veillent sur nous, juste parce que c'est leurs rôles... Peu à peu, on refait surface, on recommence à vivre mais on est seul et on a toujours ce manque en nous, alors on essaye d'y penser le moins possbile, en faisant la fête et on commence à pratiquer pleins d'activités jusque là inconnues.
Là, vient le moment d'une nouvelle rencontre, on se sent prête et nouvelle, croyant de nouveau à l'amour. On se lance mais notre coeur est là pour nous rappeler nos erreurs et nous dire de faire attention aux moments propices.

Aors il n'y a pas de remèdes miracles pour un chagrin d'amour, juste du temps et surtout des ami(e)s sur qui vous pouvez réellement compter.